Aller au contenu. | Aller à la navigation

Historique des villages
Vous êtes ici : Accueil Commune Ma commune Historique des villages Limes

Limes


Limes était, à la fin du 12ème siècle, un franc-alleu relevant du sire de Laferté et mouvant du comté de Chiny. Les rares habitants de cette vallée fangeuse furent appelés de bonne heure à la vie communale. Cet acte important fut accompli, le 13 avril 1254, par Leudemar, sire de Laferté et Jean, son fils, de concert avec Messires Jean de Lafontaine et Gobert de Villers.

Les deux hameaux, qui composaient la nouvelle commune, dépendaient au religieux de l'église de Jamoigne. Ils étaient distants de deux lieues. A raison de cet éloignement, leur curé se trouvait dans l'impossibilité de leur administrer les sacrements. Ne voulant pas vivre comme des payens, les habitants firent une convention avec le vicaire perpétuel de Gérouville; et, quoiqu'ils payassent déjà la dîme à Jamoigne, ils s'imposèrent un nouveau sacrifice pour le dédommager de ses peines.

Mais lorsque Gérouville fut annexé à la France, le curé, à cause des guerres, fit souvent des difficultés pour visiter les malades et leur porter les secours de la religion. C'est pourquoi les habitants adressèrent une supplique au Révérend-Prélat d'Orval, qui était pour lors décimateur et curé primitif de Limes, comme aussi au curé ou vicaire perpétuel de Jamoigne.

Celui-ci, se voyant dans l'impossibilité de remplir utilement ses fonctions pastorales à Limes et Malvaux, consentit à ce que ces deux villages fussent séparés de sa paroisse; ce qui fut fait avec l'autorisation de l'Archevèque de Trèves.

En conséquence, l'abbé d'Orval, comme décimateur et patron, fut obligé de procurer à ces deux hameaux une église et un Curé. L'érection de l'église fut décidée le 3 mars 1709.

(Abbé N.J. LENOIR)

Actions sur le document