Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Découvrir la commune / La Gaume
Actions sur le document

La Gaume

Meix-devant-Virton fait partie de la Gaume, une région culturelle et historique de plus de 53.000 habitants située à l'extrême sud de la Belgique.

Elle se compose des commune de Chiny, Etalle, Florenville, Habay, Meix-devant-Virton, Musson, Tintigny Rouvroy & Virton ainsi que des sections d'Halanzy et Rachecourt (commune d'Aubange).

La Gaume est célèbre pour son micro-climat, sa douceur de vivre, ses paysages façonnés par les Cuestas, son particularisme culturel & linguistique et ses villages enchanteurs tels que Torgny, Chassepierre et Gérouville.

Notre région accueille de nombreux festivals et événements tout au long de l'année, comme le Festival des Arts de la rue de Chassepierre, le Gaume Jazz Festival, le Goose Fest ou encore le Carnaval de Meix-devant-Virton.

La Gaume peut se targuer d'une longue et riche histoire. On y a retrouvé le plus grand oppidum gaulois (trévire) de Belgique, étallé sur 100 hectares (!).

La région a prospéré à l'époque gallo-romaine et de nombreuses villas ont été conservées jusqu'à nos jours (Mageroy, Torgny, Robelmont,...).

Les Francs nous ont laissé de nombreuses tombes, riches en ornements et trésors mérovingiens dont les lances reproduites sur le blason de notre commune.

Au moyen âge, notre région a été traversée par de nombreuses armées et des villages détruits. Certains groupes d'habitations comme Luz (Gérouville) et Landin (Sainte-Marie-sur-Semois) ont totalement disparus. La peste de 1636 combinée à la guerre de Trente Ans fait considérablement chuter la population. Une grande partie des villages sont razés comme Limes ou Meix-devant-Virton. 

Le XVIIIème siècle voit la Gaume retrouver le chemin de la croissance et une population similaire au XVIème siècle grâce à une immigration relativement importante. De nombreuses forges fournissent une quantité d'emploi importante. Cette industrie va péricliter le siècle suivant avec l'arrivée de l'industrie.

La Gaume du XIXème siècle compte alors plus de 60.000 habitants mais de nombreux gaumais prennent le chemin des villes et leurs emplois. C'est surtout Reims et Paris qui reccueillent les préférences des gaumais.

Pendant la guerre 14-18, notre région est à nouveau fortement touchée par les combats. A Ethe et Rossignol, les villages sont détruits. Les habitants fusillés, tout comme à Latour. Les hommes sont envoyés en Allemagne. Les communes doivent s'endetter et les ménages s'appauvrissent. L'impact de cette guerre est très important.

En 40-45, de nombreux gaumais fuient vers la France. Sous l'occupation, la résistance est très active dans notre région.

thumbnail BFDB516A9C804A41B7EA4114D6B56DD7

Sous mots clés standards
Visuel